1) Pasteurisateurs à plaques:

Nous construisons vos appareils de pasteurisation adaptés à votre type de production alimentaire afin d'éradiquer les facteurs micro-biologiques: fluides de faible ou de forte densité, ou bien de produits plus spécifiques, nous étudierons votre procédé optimal.

Le pilotage de votre production sera contrôlé soit par régulation manuelle, semi-automatique ou entièrement automatisée, nous nous adaptons à vos exigences.

Nos nombreuses références sont le témoignage de matériels pérennes, et d'une excellente qualité.  Nos solutions sont établies afin que vous bénéficiez du maximum de potentiel de vos équipements, pour un budget des plus concurrentiels.

 

 

 

 

 

 

Pasteurisateur à vin JM INOX Hérault Occitanie
Pasteurisateur à vin, JM INOX Hérault

Pasteurisateur 15 à 40 HL/h, 03 sections, vin chargé (coef 1050),

Chaudière électrique 

Réalisation Jean-Marc ANNET  (JM INOX) 

 

 

 

Groupe de pasteurisation débit: 0,5 / 10 HL /h,

Nombre d'étages: 03

Armoire de régulation tout inox 

Réalisation: Jean-Marc ANNET  (JM INOX) 

 

 

Pasteurisateur embarqué JM INOX
Pasteurisateur

Groupe de pasteurisation débit:  HL /h,

Nombre d'étages: 03

Réalisation: Jean-Marc ANNET  (JM INOX) 

Pasteurisateur embarqué

Réalisation Jean-Marc ANNET (JM INOX)

2) Thermovinification

Extraction à chaud : pour améliorer l’extraction des composés de la pellicule du raisin au cours des macérations en rouge, on utilise la thermovinification. Cette technique consiste à chauffer la vendange en quelques minutes à 70° C, puis à laisser macérer pendant 30 à 40 minutes. Les raisins sont ensuite égouttés puis pressurés. Les jus vont être alors refroidis et fermentés en phase liquide. Si la thermovinification élimine la laccase, enzyme responsable des phénomènes d’oxydation, elle offre aussi l’avantage de favoriser l’extraction de composés de la pellicule tels que les tannins, les anthocyanes, les arômes et les polysaccharides.

Thermovinificateur 7 T/H: Etude et réalisation JM INOX 
Thermovinification 3.jpg
Thermovinification 4.jpg
Thermovinification 2.jpg
Thermovinification 1.jpg

2) Echangeurs tubulaires/ coaxiaux, tubes corrugués

L’échangeur tubulaire fonctionne grâce à un échange entre deux fluides, un « primaire » chargé d’apporter la chaleur, et un « secondaire », qui s’imprègne de cette énergie calorifique. Ainsi, l’un des fluides de l’échangeur tubulaire circule à l’intérieur des tubes, pendant que l’autre circule dans la calandre, c’est-à-dire autour des tubes. Afin d’améliorer le transfert à l’extérieur des tubes et de créer quelques turbulences dans les fluides, des chicanes sont installées à l’intérieur de la calandre.

 Il résiste à de très fortes pressions, et à de nombreuses puissances, acceptant de grands écarts de température.

les tubes corrugués sont plus efficaces pour le transfert thermique que les tubes lisses et présentent un certain nombre d'avantages. La turbulence rend les échangeurs de chaleur tubulaires plus efficaces en empêchant les matières visqueuses (épaisses) de coller à la paroi du tube, où elles peuvent agir comme isolant et empêcher un transfert thermique efficace. Elle empêche également les matières en suspension de s'échapper du fluide porteur et d'avoir un effet similaire. Les tubes corrugués sont conçus pour créer cette turbulence.

D'autre part, parce qu'un tube corrugué offre un taux de transfert de chaleur plus élevé qu'un tube lisse de la même longueur, la taille de l’échangeur de chaleur peut être réduite. L'efficacité thermique optimisée (jusqu'à 3 fois supérieure à celle d'un échangeur à tubes lisses) induit également que le temps de transfert est moins important pour obtenir le même niveau de transfert thermique. 

échangeur réalisation Montpellier JMINOX
Echangeur pour remorque
Echangeur tubes corrugués.jpg